UNE FEMME ET D'AUTRES 📖


Vous la croisez peut-ĂȘtre au dĂ©tour d’un couloir le matin, sa dĂ©marche discrĂšte et ses yeux baissĂ©s, elle dĂ©ambule de conciliabules en nĂ©gociations. Sa voix ne n’impose jamais, ses sourires se glissent dans les bureaux au parfum d’un cafĂ©. MaĂźtre d’orchestre la vĂ©racitĂ© de ses idĂ©es se fond dans un quotidien mouvant au grĂ© des rĂ©unions qui se succĂšdent. Un jour, un mois, une annĂ©e : elle reste prĂ©sente et se plie aux exigences d’un monde impitoyable mouvant. Pourtant elle accuse le poids des confidences de ces hommes qui lui disent ĂȘtre leur bras droit. Elle se plie aux exigences, respecte les consignes et organise un bal qui sans elle ne saurait faire dĂ©buter une valse. L’avez-vous remarquĂ©e ? Elle est assistante.



Vous l’imaginez parfaite pourtant vous l’avez peut-ĂȘtre croisĂ©e ce matin dans la rue, dans le mĂ©tro. Une dĂ©marche fĂ©line et une simplicitĂ© encensĂ©e de couleurs, d’ombres, de fards qui prend vie une fois l’image capturĂ©e et le travail accompli. Sur papiers glacĂ©s, miroirs de rĂȘves et de reprĂ©sentations : parfois doux, espiĂšgles, sensuels mĂȘme parfois durs. Les visages qu’elle dĂ©cline fixent des Ă©motions fantasques d’une sociĂ©tĂ© qui se nourri d’un ailleurs parfait. Elle n’est pas dupe mais elle a espoir que le rĂȘve change les mentalitĂ©s et adoucit les mƓurs. Des photos impeccables, des sourires et des yeux lumineux qui s’Ă©teignent sous les feux des projecteurs. Le rideau tombe, les masques dĂ©voilent le glamour de sa vraie personnalitĂ©. Vous la rĂȘvez parfois au dĂ©tour d’une sĂ©ance, la sublimez lors d’un dĂ©filĂ©, la scrutez au fil des pages d'un quotidien. Elle est parfois mannequin ou comĂ©dienne, sans doute les deux Ă  la fois. 



Elle est entourĂ©e, or ses responsabilitĂ©s naissent au lever du jour et envahissent mĂȘme ses rĂȘves, elle ne se repose jamais. Elle se sent seule dans un combat quotidien. Lui avez-vous parlĂ© ce matin, parfois, souvent ? Des cris, des pleurs, des angoisses, des questions, ce rythme ne s’arrĂȘte jamais, une course, un marathon, l’Ă©popĂ©e d’une vie. Souvent contredite, elle tait ses pensĂ©es car l’urgence est permanente. Sa vie est une petite entreprise dont elle est le patron. Son rĂŽle ? Manager, diriger, conseiller, Ă©couter, supporter, encourager, endurer, persĂ©vĂ©rer : une longue liste. Ses qualitĂ©s se dĂ©clinent Ă  l’infinie et personne ne parle de ses exploits. Dans l’ombre pourtant toutes ses actions sont une ode Ă  la vie ; son trĂ©sor est de transmettre jour aprĂšs jour et certainement jusqu’Ă  son dernier souffle. Son combat est grand. Vous le savez, mais l’avez-vous magnifiĂ©e pour cela ? C’est une femme et une mĂšre avant tout.



Elle est fĂ©minine, elle porte des talons, elle sourit et sa voix  est pĂ©tillante. Elle sauve des vies, permet des espoirs, elle devient parfois un exemple. Elle est parfois et mĂȘme souvent connue pour ses prouesses. Saviez-vous que petite elle avait dĂ©jĂ  le goĂ»t du risque, de la force et une soif de connaissance ? Pourtant elle a dĂ» s’impliquer plus d’autres ; sans clichĂ© mais dans une rĂ©alitĂ©. Gagner au-delĂ  des apparences, Ă  la sueur d’efforts dĂ©cuplĂ©s de la rage de vaincre : voilĂ  ses ambitions. La rĂ©ussite de ne jamais abandonner, ne pas trahir la confiance des siens, ĂȘtre fiĂšre d’elle-mĂȘme. Des heures de prĂ©parations, des heures de convictions, des annĂ©es de lutte et parfois au bout du chemin une bataille ou une victoire, parfois rien. Mais vous ne le saurez jamais si vous ne vous attardez pas Ă  l’observer, lui parler ou l’Ă©couter. Seuls ses yeux trahissent les douleurs de l’endurance. La vie, aussi permettent de se hisser aux sommets des choses presque irrĂ©alisables. Vous ne le savez pas, mais c’est aussi une femme sensible et fragile comme tout ĂȘtre humain. Elle aime imaginer que les autres la perçoivent ainsi : une femme avant tout, avant d'etre une mĂ©daille.



Un jour une rencontre va vous rapprocher de quelqu’un. Comment cela a commencĂ© dĂ©jĂ  ? Une conversation banale, parfois des regards mĂ©fiants et jaloux ; un partage commun d’idĂ©es, de projets ; cela n’a pas d’importance parce qu’au fond ce n’est pas le dĂ©but l’important. Il n’y a pas eu de rĂšgles Ă©tablies, des jours sont passĂ©s avec des aventures partagĂ©es. La distance s’en est mĂȘlĂ©e parfois, tout comme les alĂ©as de la vie. Des appels parfois en pleine nuit pour consoler des peines. Des conversations sans but prĂ©cis pour se vider la tĂȘte et s’exprimer, ou encore exhorter des idĂ©es noires. Des dĂ©bats profonds sur la vie, les opinions pour exister dans un monde qui poursuit son chemin. Des rires mesquins aux rires francs, de confidences en dĂ©saccords  et un rĂ©sultat au bout de quelques annĂ©es : elle fait partie de votre vie ; elle est devenue une amie. Vous lui avez peut-ĂȘtre dit, vous ne savez pas comment le lui dire peut-ĂȘtre. Elle sait cela.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

WELCOME ❤ BIENVENUE

LA VERMINE ✍đŸ»

NAVIGUER DANS MON MONDE 🚀